Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Scolastique

Méthode de spéculation théologique et philosophique pratiquée du XI ème siècle au XVI ème siècle dans les écoles urbaines, puis dans les universités du Moyen Âge. La pensée scolastique sera alimentée par la consultation des grands ouvrages théoriques et scientifiques de l’Antiquité. La scolastique est commentaire et apparat critique de textes, qui intègre une large part de traduction. La raison en quête de la foi est l’assise de la scolastique ; l’intelligence s’emploie à éclairer et étayer la foi. Épousailles de la science et de la théologie, en quelque sorte. Les philosophes et les théologiens scolastiques fondaient leurs argumentations sur une source irrationnelle, telle que la révélation ou la tradition. La scolastique marque la pénétration de la pensée aristotélicienne dans l’enseignement catholique. Les Arabes, par la voie de la traduction, jouèrent un rôle prépondérant dans l’introduction en Europe de la pensée d’Aristote. De même, la philosophie juive, influencée par la spéculation arabe, fut un des véhicules de la pensée aristotélicienne dans la théologie médiévale. La Somme de Saint Thomas d’Aquin s’est imposée comme la synthèse la plus claire et la plus cohérente de la scolastique. Les nouvelles idées et façons de penser de la Renaissance mirent fin à la scolastique.

Index alphabétique


Z


Ziggourat
Zoïle
Zoulou

Demande de devis :