Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Babel

Toutes les mythologies croient à une langue unique, unificatrice de l’espèce humaine. Selon la tradition judéo-chrétienne, consignée dans la Genèse (XI, 1-9), la confusion des langues serait le châtiment que Dieu aurait infligé aux hommes pour les punir de leur orgueil insensé : les êtres humains auraient eu la témérité de croire qu’en bâtissant une tour assez haute, ils atteindraient leur dieu. Les spécialistes s’accordent à dire que la Tour de Babel, à l’origine du mythe, ne saurait être que la ziggourat qui s’élevait à Babylone, au cœur du pays de Shinéar, dont parle la Genèse (Ernest-Maire Laperrousaz, "La Tour de Babel. Sources littéraires et vestiges archéologiques", dans Corps écrits 1991, p. 5). Le mot Babel a lui-même été source de confusion. En effet, alors que le mot bâb-ili (Babylon, en grec) signifie "Porte du dieu" en babylonien, c’est à la suite d’une "étymologie fantaisiste", d’une erreur d’interprétation, qu’on a donné à tort au mot Babel le sens du verbe hébreu bâlal, c’est-à-dire "mélanger, confondre, brouiller" (Dhorme 1956, I : 36, n. 9). V. ziggourat

Index alphabétique


Z


Ziggourat
Zoïle
Zoulou

Demande de devis :