Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Tarif de traduction

” Une bonne traduction ne doit pas être mécanique. Elle est mécanique quand elle se borne à remplacer machinalement certains mots par d’autres, à n’être en somme que le mot à mot trop souvent pratiqué par le potache distrait ou le traducteur pressé et mal rémunéré” (Jean Darbelnet, 1952)

” La traduction est une des activités intellectuelles les plus mal rétribuées et qui de ce fait attire beaucoup plus de tâcherons besogneux et pressés que d’artiste scrupuleux “. (Jean Jacques Mayoux, 1959).

Il est hasardeux de donner ne serait-ce qu’une fourchette de tarifs : cela dépend du couple de langues concerné bien sûr, mais aussi du délai, de la nature et de la difficulté du texte, de degré de “finition” souhaité, etc.

Le prix de marché actuel est historiquement faible. On peut estimer qu’il a chuté de 40% dans les dix dernières années, sans que quiconque ne s’en porte mieux :

  • les traducteurs, mal payés travaillent mal ou changent de métier.
  • les agences de traduction ont tendance à se battre sur les prix et à exploiter les traducteurs indépendants pour survivre.
  • les clients, qui le plus souvent ne sont pas en mesure de juger de la qualité d’une traduction, pâtissent des documents qui les décrédibilisent.

Quelquefois les économies ont un coût...

D’autre part, il est pusillanime, pour un client comme pour un traducteur de se focaliser sur un prix au mot :

Pour le client, car il risque de payer plus cher ce qu’il a cru acheter moins cher (révision du devis à la hausse, démotivation du traducteur, mauvaise qualité, retards de livraison)

Pour le traducteur qui devrait plutôt considérer son prix à l’heure que son prix au mot !

Index alphabétique


Z


Ziggourat
Zoïle
Zoulou

Demande de devis :