Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Relecture

Contrairement à la traduction, pour laquelle il existe des tarifications relativement simples et qui sont un gage de transparence, en ce qui concerne la relecture, une tarification au mot nous paraît simpliste et trompeuse.

En effet, le cas le plus courant est celui de traductions effectuées par des traducteurs non professionnels et dont la langue maternelle n’est pas la langue cible. Même s’ils ont une bonne maîtrise de la langue, notamment dans les aspects techniques ou spécialisés du domaine qui le leur, ces traducteurs n’ont pas forcément une idée très précise de ce qui se dit et de ce qui ne peut pas se dire dans une autre langue que la leur.

Dans ces conditions, l’auteur amateur d’une traduction aura immanquablement tendance à gravement sous-évaluer le travail qui reste à faire - et donc à choisir une offre de relecture bon marché, en espérant obtenir un document de bonne tenue et en tout cas crédible. Malheureusement, il n’est pas rare que la relecture d’un document déjà traduit par un tiers prenne autant de temps que sa traduction par un traducteur professionnel. Et comme ce que facture un traducteur en fin de compte, c’est son temps, si vous le payez au tiers ou au quart de son tarif habituel, une déconvenue sur le résultat ou un réajustement du devis initial en cours de relecture est assez courant.

Dans le cas de relecture de documents traduits par un traducteur professionnel, la problématique est différente. Soit il s’agit d’un simple contrôle d’un collègue avec un regard neuf sur le document, auquel cas ce travail supplémentaire peut être intégré dans l’offre de prix initiale ; soit il s’agit d’un contrôle en profondeur à la fois sur le contenu, la correction, le style, la mise en page et la conformité au texte source, et dans ce cas, ce travail doit être confié à un traducteur plus expérimenté et donc au moins aussi bien rémunéré que le traducteur.

Comme on le voit, ce qui paraît simple au donneur d’ordre, est dans la réalité infiniment plus complexe, plus difficile à mettre en œuvre, et induit des problèmes de coûts et de délais rarement compatibles avec les budgets dévolus à ces tâches, rémunérés comme si elles étaient faciles, à la portée de n’importe quel traducteur, et peu consommatrices en temps.

La relecture comporte deux aspects :

* Un contrôle formel (que tout traducteur professionnel inclut normalement dans sa prestation)

structure, style, grammaire, orthographe et typographie

uniformisation des termes et homogénéité de la mise en forme

* Un contrôle sur le fond

comparaison de la traduction avec le texte source, vérification de l’absence d’omissions.

vérification de l’adéquation de la traduction au texte source, améliorations stylistiques et de l’homogénéité du texte, respect de la terminologie et des consignes éventuelles.

Index alphabétique


Z


Ziggourat
Zoïle
Zoulou

Demande de devis :