Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Notions de qualité et de prix en traduction

Qualité et prix en traduction


En synthèse

On peut dire que le prix de marché se situe aux alentours de 0,15 €/mot. Il y a évidemment des variations en fonction du sujet, du couple de langues concerné, de l’urgence, de la nature du fichier source, etc. Ce prix n’est pas valable pour les traductions assermentées dont le prix est à la page. Les tarifs de traduction sont globalement bas (les mêmes prix qu'un jardinier en région parisienne). Mais on peut toujours trouver plus bas. Cependant, la corrélation entre qualité et prix est assez forte. Le prix au mot le plus bas est un très mauvais critère de sélection, surtout si vous n’avez que quelques centaines ou quelques milliers de mots à traduire.

Notre engagement

Des traductions fiables, une grande réactivité, des prix compétitifs, le service, et le sourire en plus.

La notion de qualité en traduction

La qualité en traduction est une véritable auberge espagnole : chacun y met ce qu’il veut. Pour notre part, nous avons tranché le débat en obtenant la certification EN 15038:2006 08, sous le numéro 7U309.

Se faire une idée du prix en traduction

Sachant qu’un traducteur expérimenté peut traduire environ 2500-3000 mots par jour (avec des variations en fonction de la langue, du sujet, du style...)

Vous avez par exemple un devis de 10 500 euros pour 52 800 mots. Le traducteur va donc passer 18 jours, y compris les week-ends sur la traduction de ce projet.

Sachant qu’un bon graphiste facture 75 euros de l’heure, s’il vous facturait l’équivalent (18 jours, disons à raison de 8 heures par jour, soit 144 heures), 144 x 75 = 10 800 euros.

Un traducteur doit-il gagner moins qu'un graphiste, un jardinier, un avocat ? autant ? plus ? La réalité est qu'il gagne souvent moins, beaucoup moins, et qu'à vouloir faire des économies sur ce type de prestation, l'on tombe facilement sur des amateurs que l'on vous fera passer pour des professionnels rigoureusement sélectionnés.

Il y a 250 jours ouvrés par an, et prenons une hypothèse de 25 jours de vacances. Un traducteur indépendant disposera potentiellement de 18,75 jours facturables par mois. Si l’on tient compte de son travail de gestion, de prospection, et des temps morts entre deux missions, il ne va plus rester que 14 jours. En supposant qu’il facture à l’agence 0.10 € le mot, il va générer 300 euros/jour x 14 = 4200 euros/mois. Avec des charges d’environ 50%, cela lui fait un revenu de 2 100 euros par mois. Certes, ce n’est pas si mal pourrait-on penser, si ce n’est que la moitié des traducteurs indépendants en France ne gagne que l’équivalent du SMIC.

 

Acheter un prix, cela a aussi un prix

Si un prestataire de traduction essaie de vous vendre un prix, c'est parce qu'il s'imagine que c'est la seule chose qui vous intéresse et qu'un client n'est guère plus avisé qu'un consommateur poussant son caddie entre les rayons d'un supermarché, se précipitant vers tout ce qui porte le nom magique "En promotion". Mais la réalité est que ce que vous allez acheter, ce n'est pas un prix mais une traduction qui se trouve avoir un prix qui correspond (ou non) à un travail et à une qualité. Comme dans la plupart des activités - y compris la vôtre sans doute - acheter le moins cher n'est pas forcément le meilleur critère. Lorsque vous achetez votre billet d'avion à 1 € ou que vous négociez votre chambre d'hôtel à 50%, c'est le même service, la même chambre d'hôtel. Mais si vous le faites avec de la traduction, vous n'obtiendrez qu'un document inutilisable.

Se faire une idée de la qualité d’une traduction :

L’expérience

Une agence de traduction fonctionne un peu comme un chasseur de têtes : trouver la bonne personne, pour le bon projet, avec un délai et un budget donnés. Il n’y a pas, à notre sens, d’autre moyen de se faire une idée de la qualité d’un traducteur que de le voir à l’œuvre. C’est pour cela que l’expérience - celle du traducteur, mais aussi celle de l’agence - est irremplaçable.

Les tests

Si l’on pense, comme c’est notre cas, qu’il n’y a pas de moyen de connaitre à l’avance la qualité d’un produit fini, la traduction en l’occurrence, un client pourra naturellement penser à demander un test. Mais à supposer qu’il ait les compétences pour en juger, ce qui est rare, il y a de telles variations de performances d’un style à un autre, entre deux documents de thématiques proches en apparence, que cela s’avère être plus une perte de temps qu’une garantie. Quant à demander un test à une agence de traduction, cela nous parait avoir encore moins de sens, car outre les réserves exprimées ci-dessus, qui peut garantir que le traducteur qui aura effectué un test sera disponible pour effectuer la traduction au moment de la commande ? Personne.

Se faire une idée de la qualité d’une agence de traduction :

Les références

Si les références peuvent avoir une signification et guider un choix dans certains domaines (agences de publicité, certaines applications informatiques,...), il y a bien des raisons pour qu’elles n’en aient aucune en matière de traduction :

  • Une bonne référence c’est d’abord l’adéquation entre un projet spécifique et un traducteur, et rien ne garantit que ce traducteur soit disponible au moment d’une nouvelle mission
  • Les références sont le plus souvent ce que les anglo-saxons nomment du "name dropping" : la citation de noms, dans le but d’impressionner.
  • Au bout d’un moment, les principaux acteurs d’un métier finissent tous par avoir les mêmes références
  • Les références ne sont jamais vérifiées, ne serait-ce qu’en appelant le client pour avoir son sentiment, ce qui leur ôte tout sens.

Les spécialistes

A priori, vous faites plutôt confiance à un spécialiste ? Il y a généralement deux manières de voir les choses :

  • L’on cherche un spécialiste des langues orientales par exemple, ou du vietnamien en particulier.
  • Ou bien l’on cherche un spécialiste des courants faibles, des nanotechnologies ou du droit d’auteur.

Notre expérience, est qu’il n’existe en réalité qu’un très petit nombre de vrais spécialistes, c’est-à-dire de professionnels expérimentés qui se consacrent entièrement et exclusivement à leur domaine de spécialisation. Et notre métier, c’est de les trouver pour vous. Ainsi, nous ne sommes pas une agence spécialisée dans une seule langue ou un seul secteur, mais une agence spécialisée dans la recherche de l’adéquation réelle entre un projet de traduction et l’expérience des traducteurs. Une agence de traduction sérieuse est par définition la spécialiste de la traduction.

Vu de très haut, "traduction médicale", "traduction juridique", traduction technique, "traduction de site internet", etc. sont considérés comme des spécialités. Mais lorsque l’on regarde de plus près la nature thématique, sémantique et stylistique des documents, on s’aperçoit que cela est bien plus complexe.

Se faire une idée du rapport Qualité/prix d’une agence de traduction :

L’échelle de prix que l’on peut rencontrer parmi les prestataires de traduction (agences ou indépendants) va aisément de 1 à 10. La traduction, comme d’autres activités de services sans doute, est peut être contaminée par une approche "low cost" qui n’est malheureusement pas pertinente. La traduction est une activité artisanale, et en traduction comme ailleurs, la qualité a un prix. Une fois éliminés les "divas" et les dilettantes, reste un prix de marché si faible que l’immense majorité des traducteurs gagne nettement moins bien sa vie qu’un webmaster ou qu’un graphiste...

La "surqualité"

Comme dans n'importe quelle activité, le niveau de qualité requis n'est pas le même en fonction des objectifs, des besoins et des moyens de nos clients. C'est pourquoi nous avons créé un service spécifique de traduction économique, qui pour un tarif d'environ 30% inférieur aux tarifs normaux d'une agence de traduction de bon niveau, offre des traductions professionnelles aux standards de la profession. En revanche, ce service économique aligné sur les standards professionnels n'a qu'une obligation de moyens. C'est donc à chacun de se déterminer et de mettre le curseur là où il le souhaite. 

Demande de devis :