Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Prix d'une traduction

En traduction, comme dans n'importe quel autre domaine, la fourchette de prix atteint facilement un rapport de 1 à 10.

 

Et même plus si l'on considère comme traduction ce que l'on peut obtenir gratuitement sur internet !

Si nous ne considérons que la traduction dite "humaine", les écarts de qualité et de prix sont considérables. D'autant que le métier de traducteur n'étant pas réglementé, n'importe qui peut s'auto-proclamer traducteur. On trouvera donc facilement des tarifs très bas.

Pour faire une comparaison dont tout un chacun a l'expérience, le choix d'un prestataire pour une traduction est un peu comme le choix d'une chaîne Hi-fi : Vous n'avez clairement pas l'oreille suffisante pour faire la différence entre la qualité de deux chaînes, mais ce que vous savez en revanche c'est que la chaîne à 50 € sera de moins bonne qualité qu'une chaîne à 500 € qui elle-même sera moins performate et durable qu'une chaîne à 5000 €.

Sur le marché de la traduction, on peut discerner trois segments de marché :

- Le marché du haut de gamme

C'est un petit segment de marché, constitué de clients exigeants qui ne sont concernés que par la qualité et les délais. Comme ils sont conscients des enjeux et de la difficulté à trouver un prestataire à la hauteur de leurs attentes, ils sont prêts à payer des tarifs qui sont ajourd'hui considérés comme élevés, mais qui étaient tout à fait courants il y a encore une quinzaine d'années.

- Le marché du "bon rapport qualité-prix"

C'est le marché sur lequel se positionnent la plupart des agences de traduction. Sur ce marché, l'on peut effectivement trouver de bonnes prestations à un prix de marché, mais l'on trouve également des sociétés qui s'abritant derrière cette bannière rassurante, vendent plus un prix qu'un équilibre satisfaisant entre qualité et prix.

- Le marché du tarif

C'est un peu le marché gris de la traduction : traducteurs amateurs, sous-traitance non déclarée, utilisation de traduction automatique plus ou moins relue, recours massif à des stagiaires non qualifiés et/ou non rémunérés, sous-traitance à des traducteurs vivant dans des pays à faible niveau de vie, mais également au professionnalisme aléatoire. Sur ce marché-là, le risque est que la qualité de la prestation nuise à votre entreprise plus qu'elle ne lui aura permis de réaliser des économies.

 

Demande de devis :