Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Traductrice français thaï

Phamanee, traductrice français thaï

Phamanee, 34 ans, d’origine isan-thaï, a commencé sa carrière en agence de voyage, et est maintenant traductrice depuis 12 ans dont  6 à son compte. Titulaire d’une licence en sciences sociales option anglais de l’université Rajchabhat Suan Dusit à Bangkok. Phamanee traduit du français et de l’anglais vers le lao et le thaî.

Langue source: 
Description de la langue: 

LA LANGUE THAI

La langue thaï

Le thaï ou le siamois est une langue du groupe tai de la famille des langues tai-kadai. Il compte environ soixante millions de locuteurs. D’un point de vue linguistique, les langues directement apparentées au thaï sont : en Thaïlande même, le thaï du nord, le thaï song et le phuan, certaines langues tai du Viêt Nam : tai daeng, tai dam, tai dón, tai hang tong, tày tac (qu’il ne faut pas confondre avec le tày), thu lao.

Le thaï forme avec ces langues le rameau dit chiang saeng, du nom d’une localité située dans le Triangle d’or, près de la ville de Chiang Rai dans le nord de la Thaïlande, d’un sous-groupe appelé est-central.

La langue qu’on appelle thaï isan, d’après le nom de la région nord-est de la Thaïlande, ou encore thaï du nord-est, est, d’un point de vue linguistique, proche du lao, langue officielle du Laos. Avec deux autres langues de Thaïlande, le nyaw et le phuthai, le lao et le thaï isan forment le sous-groupe dit lao-phutai. Le thaï isan et le lao sont suffisamment proches pour que des deux côtés de la frontière entre les deux pays, elles forment un continuum linguistique. En revanche, il n’y a pas intercompréhension entre les locuteurs du thaï et ceux du thaï isan, a fortiori ceux du lao. On ne peut donc dire que le thaï et le laotien sont ce qu’on appelle des langues Ausbau l’une par rapport à l’autre.

Le thaï du sud constitue une langue distincte, aussi bien du sous-groupe chiang saeng que du lao-phutai.

Il en est de même d’une autre langue de Thaïlande, le yong.

Linguistiquement parlant, aucune des autres langues de Thaïlande ne sont donc des dialectes du thaï.

Les Thaïs siamois, qui vivent généralement dans le centre du pays, parlent le siamois (appelé aussi thaï siamois, thaï central ou thaï standard), seraient entre 20 et 25 millions (environ 40 % de la population totale). Ce sont les Thaïs siamois qui dirigent le pays, qui ont défini la norme linguistique et imposé leur variété linguistique à l’ensemble du pays, notamment au gouvernement, en éducation et dans les médias écrits. Le thaï officiel correspond en effet au thaï siamois. Les Thaïs siamois se considèrent comme les « vrais Thaïs ».

Les Thaïs du Nord-Est ou Isan, appelés aussi Lao-Thaïs, habitent dans quelques dix-sept provinces du Nord. On compte entre 15 et 23 millions de locuteurs parlant le thaï du Nord-Est ou isan. Les Thaïs du Nord ou Muang, appelés également Yuan, sont concentrés dans les zones montagneuses du Nord. Au nombre de six millions, ils parlent le thaï du Nord ou muang. Les Thaïs du Sud, appelés aussi les Pak Tai, disséminés dans les 14 provinces du Sud sont cinq millions. On estime que 81 % d’entre eux s’expriment généralement en thaï du Sud.

Le thaï utilise un alphasyllabaire particulier (alphabet thaï) dérivé de l’alphabet khmer, adapté pour pouvoir transcrire le système tonal de la langue :

  •  il possède vingt consonnes, écrites avec quarante-quatre lettres, dont deux tombées en désuétude ;
  •  il possède vingt-quatre voyelles, incluant des diphtongues et triphtongues, notées avec treize lettres (six voyelles courtes, cinq voyelles longues et deux signes de diphtongues particuliers) ;
  •  le système tonal est gouverné par le choix des consonnes, qui sont divisées en trois groupes ; quatre accents permettent de corriger ce système et d’intégrer les mots étrangers difficiles à transcrire.

Le thaï s’écrit de gauche à droite, il n’y a pas de ponctuation, plusieurs mots peuvent s’écrire collés. Les lettres ne sont pas liées. Il n’y a pas de majuscules.

Du point de vue de la typologie linguistique, le thaï est une langue isolante : tous les mots sont et restent invariables. En conséquence, la morphologie est simple. Il n’y a pas d’articles, de genres, de pluriel ni de conjugaison. Des particules permettent cependant de pallier ces absences, marquant le nombre, la classification des noms et les temps des verbes.

A4 Traduction répond à vos demandes de traduction de et vers le thaï !

Liens sur la langue et les entreprises thaï :

www.freelang.com/polices/ téléchargement de fontes thaï.

www.francothaicc.com site sur la Chambre de Commerce thaï.

Demande de devis :