Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Traductrice français farsi (persan)

Farideh, traductrice français farsi (persan)

Traductrice français farsi (persan)Farideh a fait ses études supérieures en Lettres Modernes à l’Université de Toulouse-le Mirail, et est licenciée ès Lettres Modernes de l’Université Américaine de Shiraz (Iran).

Traductrice assermentée de persan-français, ses traductions assermentées persan-anglais assermentée sont néanmoins acceptées aux USA & en Angleterre.

Depuis, elle a assuré la tenue de nombreux cours de français en tant que langue étrangère et des cours de Persan pour de nombreux publics, en France & aux USA.

Elle assure les traductions assermentées en France depuis 1985 et collabore comme interprète avec les autorités publiques et administratives telles que Tribunaux, préfectures, services de la Justice, DDASS, OFPRA, OMI, notaires, avocats…ainsi que pour des particuliers.

Farideh accompagne toute personne non francophone dans ses démarches administratives, mariages auprès des Mairies, etc.., traduit tout acte juridique, commercial, technique ou littéraire, et assure des missions d’interprétariat partout dans le monde pour groupements professionnels ou économiques.

Langue source: 
Description de la langue: 

LA LANGUE FARSI (PERSAN)

La langue farsi (persan)

Le persan ou farsi (Dari) est une langue de souche indo-européenne parlée en Iran, en Afghanistan, au Tadjikistan, à Bahrein et en Ouzbékistan. On peut évaluer actuellement la communauté de locuteurs persanophones à une population de plus de 77 millions dans le monde en incluant les migrants de la diaspora iranienne (USA, Europe, Canada…).

Le persan a le statut de langue officielle dans les 3 premiers pays cités.

C’est une langue du groupe indo-iranien de type « sujet-objet-verbe » qui s’écrit aujourd’hui au moyen d’une variante de l’alphabet arabe auquel 4 lettres supplémentaires ont été ajoutées, bien qu’elle n’offre aucune parenté avec l’arabe (langue de type sémitique) dont elle diffère tant par la grammaire que par la phonologie. En revanche, au Tadjikistan et en Ouzbékistan, le persan s’écrit en caractères cyrilliques.

De la même famille linguistique indo-européenne que le latin, le français ou l’anglais, le persan s’est au cours du temps grandement simplifié et la conjugaison et la déclinaison complexes des origines a cédé la place à la morphologie régulière et à la syntaxe rigide que l’on connaît aujourd’hui. De nombreux mots provenant des langues avoisinantes comme l’araméen, le grec, l’arabe et dans une moindre mesure le turc ont été introduits dans le vocabulaire persan.

Comparez ainsi les mots père, mère et father, mother, ou vater, mutter avec le persan pedar, madar.

Récemment, ce sont des emprunts majoritairement au français et à l’anglais qui ont été les plus fréquents comme par exemple les mots « beige » ou « abat-jour ».

Demande de devis :