Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Traducteur français néerlandais

Nicolas, traducteur français néerlandais

Traducteur français-néerlandaisUn traducteur ne peut et ne doit traduire que vers sa langue maternelle. Par conséquent, un traducteur français-néerlandais ne traduira jamais du néerlandais vers le français !

Plus encore, un traducteur ne doit traduire que des thématiques qu’il connaît. Juridique, médical, technique, marketing, etc... sont des domaines bien trop vastes pour que l’on puisse sérieusement les appeler des spécialités. Par conséquent, pour chaque projet, nous choisissons le meilleur traducteur en fonction de la thématique précise des documents à traduire et de l’expérience du traducteur. Le traducteur que nous vous présentons est l’un des nombreux traducteurs avec lesquels nous travaillons du français vers le néerlandais.

Nicolas, 35 ans, est belge, a vécu de 1997 à 2008 à Moscou, où il travaillait comme traducteur/interprète à l’Ambassade de Belgique. Il est titulaire d’une licence en philologie slave, a publié plusieurs textes dans des revues littéraires belges, néerlandaises et russes. Maintenant il vit à Courtrai (Belgique), où il s’est installé comme traducteur et interprète indépendant. Nicolas traduit du français, de l’anglais et du russe vers le néerlandais.

► Nos derniers projets de traduction français néerlandais

Langue source: 
Description de la langue: 

LES PAYS-BAS ET LA LANGUE NEERLANDAISE

Le néerlandais

Le néerlandais (Nederlands, prononcé /ˈneː.dəɾ.lɑns/) est une langue germanique principalement parlée aux Pays-Bas et ses territoires d’Outre-mer, en Belgique et au Suriname. Les variétés parlées en Afrique du Sud et en Namibie ont été standardisées comme afrikaans (« africain »). Bien que l’afrikaans soit toujours mutuellement compréhensible avec le néerlandais, ces pays africains ne sont pas membres de l’Union de la langue néerlandaise. Cette organisation internationale détient officiellement le pouvoir normatif de la langue standard. Le néerlandais se distingue de l’allemand — dont il est proche — entre autres par l’absence de la seconde mutation consonantique, l’abandon du système casuel, et ses règles plus souples sur la position des mots. Ces caractéristiques morphologiques et grammaticales, ainsi que certains aspects lexicaux, dont les pronoms personnels, offrent des similitudes avec l’anglais. Par abus de langage, le néerlandais est souvent appelé « hollandais » ou « flamand ».

Demande de devis :