Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Traducteur français arabe

Mohamed

Traducteur français arabeMohamed, 44 ans d’origine syrienne, terminologue–traducteur de formation, et ayant à son actif plus de 15 ans d’expérience dans le domaine de la traduction. Titulaire d’un doctorat en terminologie et en traduction de l’Université Lyon 2 et d’un DESS en lettres modernes de l’Université d’Alep en Syrie. Il a exercé et exerce dans le domaine de l’enseignement supérieur et de la traduction dans l’hexagone et dans plusieurs capitales arabes. Il est également traducteur–interprète agréé près le Ministère de la Justice et des tribunaux, et responsable du pôle arabe de A4TRADUCTION.

Langue source: 
Description de la langue: 

LA LANGUE ET LE MONDE ARABE

La langue arabe

L’arabe est une langue parlée par environ 300 millions de personnes dans le Monde Arabe qui s’étend de Marrakech et Fès à l’ouest jusqu’à l’émirat de Dubaï et Abu Dhabi à l’est. L’arabe est une langue sémitique (comme l’akkadien, l’hébreu, le syriaque, le phénicien et l’araméen - la langue du Christ). Le monde arabe est le berceau des trois religions monothéistes et de très nombreuses civilisations antiques parmi lesquelles les Phéniciens auxquels on doit l’invention de l’alphabet (alphabet découvert en Syrie à Ugarit). Du fait de l’expansion territoriale au moyen âge et par la diffusion du Coran, cette langue s’est répandue dans toute l’Afrique du Nord et en Asie mineure.

On fait remonter l’origine de la langue arabe au II siècle. La tradition orale considère cependant qu’il s’agit d’une langue révélée directement à Ismaël, fils d’Abraham, dans une forme assez proche de l’arabe classique actuel. La tradition donne par moments des origines bien antérieures : la reine de Sabaa, l’ancien Yémen ainsi que des tribus disparues auraient parlé l’arabe dans une forme plus ancienne. Les premières traces de l’écriture arabe, telle qu’on la connaît de nos jours, remontent au IIIème siècle. De nos jours, on distingue :

  • l’arabe littéraire : la langue du Coran, parlée à l’époque de l’expansion arabo-musulmane et qui reste de nos jours la langue de la recherche, de l’information et de l’administration..
  • les dialectes arabes : langues orales parlées dans les pays arabes, issues de l’arabe classique, avec des substrats, superstrats et emprunts différents selon les régions.

La traduction chez les anciens arabes fut une activité florissante ; ainsi, pour l’encourager, Al-Ma’mun (mort en 833 et 2ème calife abbasside) payait 1 Kg d’or pour 1 Kg de papiers de traductions… Cette période de traduction dénote la grandeur d’esprit de la langue et de la culture arabe ; on a arabisé par la traduction l’ensemble des livres grecs d’Aristote, de Platon, de Galien, etc.. une activité extraordinaire est née, la « traduction ».

Aujourd’hui, le statut international de cette langue demeure indéniable (l’arabe est l’une de cinq langues officielles des Nations-Unies). La mondialisation, l’immigration, l’émigration, le tourisme et les échanges économiques, culturels et scientifiques favorisent l’épanouissement de cette activité qui fait florès… A4 Traduction répond à vos demandes de traduction de et vers l’arabe !

Liens sur la langue arabe :

www.alwaraq.com (site culturel)

www.aljazeera.net (site de la chaîne d’information aljazeera)

Demande de devis :