Pour vos demandes de devis :
FTP sécurisé si pièces jointes >10M
Tel : 01 80 92 56 40

Traductrice français italien

Tiziana, traductrice français italien

Tiziana est Italienne, elle a 37 ans et exerce le métier de traductrice depuis plus de 10 ans. Les langues étrangères, c’est sa passion : elle maîtrise parfaitement le français, l’anglais et le catalan, ses langues de travail. Précise, créative, elle traduit des documents à caractère rédactionnel dans le secteur du tourisme, du marketing, de la publicité et de la mode, ainsi que dans le domaine littéraire.

Langue source: 
Description de la langue: 

L'ITALIE ET LA LANGUE ITALIENNE

L'italien

L’italien est une langue de souche néo- latine parlée dans la péninsule italienne, au sud de la Suisse, dans la République de San Marino, en Corse, le long de la côte croate et à Malte. A l’instar des autres langues romanes, l’italien s’est développé à partir du latin vulgaire, c’est à dire le latin parlé par le peuple, très différent du latin littéraire.

Une des particularités historiques de la langue italienne est de se constituer et de se diffuser avant que l’Italie n’existe en tant que nation unifiée. A la différence des autres pays européens, tels que la France ou l’Angleterre, l’unité italienne n’est réalisée qu’en 1861. La langue italienne fut en quelque sorte un ciment culturel entre les multiples territoires qui pendant des siècles ont morcelé l’Italie. Terre de conquête des centaines d’années durant, la Botte connut une forte fragmentation géographique et une grande diversité politique (au moyen âge, l’Italie septentrionale était organisée en Communes tandis que le Sud était dominé par un gouvernement centralisé, instauré par les Normands) qui s’exprima en une infinité d’idiomes locaux.

Parmi tous ces dialectes, un seul, le florentin, se répandit hors de sa région d’origine et finit par représenter la langue italienne. L’immense prestige des “Trois Couronnes”, Dante, Pétrarque et Boccace - qui avaient fait du toscan la langue littéraire par excellence - y fut pour beaucoup, mais il ne faut pas sous-estimer le rôle des marchands florentins dans cette promotion linguistique, Florence étant au Moyen Age une grande puissance commerciale. Au XVIe siècle, la langue fut ensuite codifiée et officiellement reconnue comme langue standard de l’écrit par le vénitien Pietro Bembo.

Cependant, il fallut beaucoup de temps encore avant que l’italien ne devienne la langue commune et quotidienne des italiens. Au début du XXe siècle, malgré la gratuité de l’école primaire et le service militaire obligatoire, la plupart des italiens utilisaient les dialectes régionaux comme seul mode de communication. Et durant la première guerre mondiale, l’armée faisait encore appel à des interprètes dialectaux pour s’assurer que l’ensemble des troupes avait bien compris les ordres ! Après la seconde guerre, la fréquentation généralisée de l’école, les migrations massives du Sud vers le Nord et surtout la radio et la télévision contribuèrent fortement à l’alphabétisation de la population et à la diffusion de masse de la koinè italienne. Aujourd’hui encore, les dialectes régionaux sont très présents dans la vie de tous les jours, permettant de reconnaître immédiatement la région d’origine d’un interlocuteur. Il suffit de quelques secondes de conversation pour distinguer un Sicilien d’un Piémontais, mais aussi un Toscan d’un Émilien, pourtant si proches géographiquement.

Est-ce la présence prolongée de troupes et gouvernements de diverses nationalités sur notre territoire qui font que nous accueillons si facilement les mots étrangers ? Toujours est-il que les emprunts à l’anglais et dans une moindre mesure, au français, sont répandus. “Décolleté, toilette, tailleur, foulard” : le lexique de la mode fait la part belle aux termes français. Plus récemment, les mots anglais font largement irruption dans le monde de l’entreprise, et leur mariage avec l’italien est à mon avis cocasse, pour ne pas dire monstrueux. Une nouvelle langue est née, l’”aziendalese” (de azienda/entreprise), capable de générer des phrases de ce genre : “Bisogna pingare l’host, demandizzare il prodotto e colloquiare le risorse” (il faut pinguer l’host, demandiser le produit et colloquier les ressources).

A4 Traduction répond à vos demandes de traduction de et vers l’italien !

Liens sur la langue italienne :

www.italie1.com/ un site très riche sur l’Italie (tourisme, patrimoine, presse, cinéma, télévision, livres).

www.italieaparis.net les rendez-vous de la culture italienne à Paris.

Dictionnaire alternatifs au dictionnaire italien De Mauro (qui n'est plus en ligne depuis la fin 2011)

Accademia della Crusca (Institut national pour la défense et l’étude de la langue italienne)

Il Larousse Francese, Dizionario Français-Italien Italiano-Francese

La culture italienne par la télé, La Rai per la lingua italiana

Demande de devis :